Parc national de la Vanoise
-A +A
Share

Chardon bleu

Chardon bleu (Eryngium alpinum)

 

Le Chardon bleu ou Panicaut des Alpes est connu sur une grande partie de l’arc alpin, et même dans les massifs du Jura et des Dinarides, mais dans un petit nombre de localités. En France, il est répertorié dans tous les départements alpins à l’exception des Alpes-Maritimes. Il est recensé dans une quarantaine de site en Savoie. Les plus belles populations françaises se situe à Pralognan-la-Vanoise et dans le Parc national des Écrins.

Plante des étages montagnard et subalpin, le Panicaut des Alpes pousse en Vanoise de 1400 à 2200 mètres, dans des prairies à hautes herbes, des couloirs d’avalanches en situation naturelle et dans des secteurs exploités par l’agriculture. Il prospère dans des ambiances fraîches et les sols riches, avec un bon ensoleillement.

C’est une ombellifère déguisée en chardon ! Il mesure jusqu’à un mètre de hauteur et peut posséder plusieurs tiges fleuries. Largement reconnaissable pendant la floraison par la grosse inflorescence que forme ses quelques 250 petites fleurs blanchâtres. Cette inflorescence est entourée d’étroites bractées épineuses de couleur métallique.

Au stade végétatif, il est reconnaissable par ses feuilles en forme en cœur, d’un vert net et brillant.

Cette plante est intégralement protégée. Autrefois, la cueillette abusive a grandement menacé l’espèce et c’est aujourd’hui le changement des pratiques agricoles qui la menace : d’une part l’abandon de certaines parcelles qui entraîne un reboisement et d’autre part le pâturage précoce d’autres parcelles qui empêche aux Eryngium alpinum de se développer.

En Vanoise, comme dans les Écrins, de nombreuses actions de préservation et de recherche, mises en place notamment dans le cadre du programme Natura 2000, laissent espérer un avenir florissant pour cette espèce symbolique et rare de la flore alpine.