Parc national de la Vanoise
-A +A
Share

Androsace des Alpes

Androsace des Alpes (Androsace alpina (L.) Lam.)

 

L'Androsace des Alpes est une espèce endémique de la chaîne alpine. Sur la partie française du massif, elle est connue de la Haute-Savoie aux Alpes-Maritimes. Déjà indiquée en Vanoise au XVIIIe siècle, les prospections réalisées par les agents du Parc ont permis de confirmer sa présence régulière dans les biotopes qui lui sont favorables.

Elle se rencontre exclusivement dans les parties siliceuses du massif sur les éboulis fins, les moraines et parfois aussi les arêtes rocheuses. Elle est régulièrement observée au-dessus de 3000 m d'altitude et atteint même 3550 m à Bessans.

Cette androsace croît en petits coussinets ; cette forme est une adaptation morphologique partagée par de nombreuses plantes de montagnes pour résister aux conditions extrêmes des hautes altitudes. L’été, les coussinets de l’Androsace des Alpes se parent de petites fleurs roses... blanches ou pourpres ! L’observation sous la loupe des feuilles longues seulement de quelques millimètres montre d’abondants poils ramifiés caractéristiques de cette espèce.

La Vanoise détient une responsabilité toute particulière pour la préservation de cette espèce protégée. En effet, plus de la moitié des populations des Alpes françaises sont actuellement répertoriées sur le massif. En dehors des espaces protégés (cœur du Parc, Réserves naturelles) l’aménagement de la montagne est susceptible de détruire d’importantes populations. Aussi, il importe que de bonnes études d’impact puisse prendre en compte sa présence pour tenter de mettre en œuvre des solutions les moins impactantes possibles.

Androsace des Alpes
Androsace des Alpes
Androsace des Alpes