Parc national de la Vanoise
-A +A
Share

La Réserve naturelle de la Grande Sassière

 Groupe de personnes à mobilité réduite lors d'une sortie handi-rando organisée par le Parc national de la Vanoise
Mise en oeuvre du protocole de suivi du Caricion par les agents du Parc national
Chalets de pierres et toits de lauzes du hameau du Saut

La Réserve naturelle nationale de la Grande Sassière est située en Haute-Tarentaise sur la commune de Tignes en rive droite de l'Isère. Elle s'étend sur 22,33 km² et s'étage de 1798 m dans les gorges de la Daille à 3747 m d'altitude au sommet de l'aiguille de la Grande Sassière. Elle est bordée au nord et à l'est par la frontière italienne et au-delà par les vallées du Valgrisenche et du Val de Rhêmes ; au sud par la Réserve naturelle nationale de la Bailletaz sur la commune de Val-d'Isère et à l'ouest par la Grande Combe.

La création de cette réserve remonte à 1973, au titre d'une mesure compensatoire, suite au déclassement partiel de la Réserve naturelle nationale de Tignes-Champagny. Sa gestion a été confiée au Parc national de la Vanoise par l'État. Concrètement, le Préfet de la Savoie nomme un comité consultatif où siègent des propriétaires et des usagers, des élus, des scientifiques et des associations de protection de la nature, et des représentants de l'État. Ce comité examine la bonne mise en application du plan de gestion qui définit les objectifs et les opérations à mettre en œuvre pour la préservation des patrimoines et leur mise en valeur dans le respect de la réglementation. Le plan de gestion en cours couvre la période 2014 à 2023.

 

Patrimoines

Une cartographie des milieux naturels a été effectuée à la création de la réserve. Son actualisation est programmée dans le plan de gestion en cours. Toute la palette des milieux de l’étage alpin est présente dans la réserve : les milieux rocheux (éboulis, falaises, glaciers) dominent très largement, viennent ensuite pelouses et prairies pour environ un quart de la surface. Les milieux humides ne couvrent que 4 % de la réserve, mais constituent un patrimoine exceptionnel, principalement avec les marais arctico-alpins à Laîche bicolore. La préservation de ces marais dans un bon état de conservation est une priorité en Europe et justifie la mise en place du réseau Natura 2000 sur notre continent. Landes et forêts n’occupent qu’une place très limitée mais participent à la biodiversité de ce territoire protégé.

Dans l'état actuel de nos connaissances, c'est la flore vasculaire qui rassemble le plus d'éléments remarquables : pas moins de trente-deux espèces protégées sont répertoriées ; dix-neuf sont inscrites sur la liste rouge de la flore menacée de France. Citons l'Astragale de Lienz et le Crépis des Alpes rhétiques dont toutes les populations françaises actuellement connues sont localisées en Vanoise et fleurissent entre autre dans la Réserve naturelle de la Grande Sassière.

Des inventaires partiels existent pour les mousses et plusieurs espèces très rares en France sont observées comme la Mnie apiculée et le Pseudocalliergon turgescent.

Des modestes insectes aux grands vertébrés, la faune de la réserve recèle de nombreuses espèces spécialisées des milieux d'altitude : Lièvre variable, Lagopède alpin, Monticole de roche, etc. Ce territoire est une zone qualitativement et quantitativement importante pour l'hivernage, la mise-bas et l'élevage des jeunes chez le bouquetin ; ces populations sont suivies toute l'année par les gardes-animateurs et les agents du Parc. La réserve est aussi un site privilégié pour l'alimentation de l'Aigle royal et du Gypaète barbu. À noter que les populations de marmottes font l'objet d'études scientifiques depuis les années 1990 par l'Université Claude Bernard à Lyon ; les résultats obtenus sur l'éthologie de ces rongeurs hibernants sont uniques au monde.

 

Animations et activités

La Réserve naturelle nationale de la Grande Sassière se prête aisément à la découverte de la montagne. La randonnée pédestre est l'activité touristique la plus développée. La fréquentation estivale est estimée à 20 000 personnes. Elle concerne aussi bien le public familial qui se promène le long de la piste qui mène au barrage que les amateurs de haute montagne qui gravissent la pointe de la Traversière ou la Tsanteleina.

Chaque été des sorties sont organisées par le gestionnaire à destination du grand public, y compris en situation de handicap grâce à des équipements adaptés (fauteuils, toilettes). Des gardes-animateurs sont responsables de l'accueil, de l'information et de la surveillance ; ils participent aussi aux missions scientifiques. 

 

Réglementation

Les réglementations classiques concernant la protection des patrimoines naturels sont rappelées sur des panneaux aux différents points d'entrées de la réserve. La chasse est interdite et la pêche et le bivouac sont réglementés. La cueillette de plantes n'est pas autorisée, pas même celle du genépi ! Les chiens ne sont autorisés que tenus en laisse en permanence.

 

Logo RNN Grande-Sassière