Parc national de la Vanoise
-A +A
Share

La réserve naturelle de Tignes-Champagny

Sortie accompagnée dans le Vallon de la Sache
La Vallon de la Sachette, avec vue sur la Grande Tourne et les Rochers Rouges
garde-moniteur en tournée de terrain sur la falaise au SE du Col de Pramecou, vue sur les Glaciers de la Grande Motte.

La Réserve naturelle nationale de Tignes-Champagny est située en Haute-Tarentaise sur les communes de Tignes et de Champagny-en-Vanoise en rive gauche de l'Isère. Sa superficie totale est de 13,21 km². Elle est scindée en deux parties. La première, entièrement sur la commune de Tignes, s’étend au-dessus du hameau des Boisses à partir de 2150 m d’altitude, dans les vallons de la Sache et de la Sachette jusqu’au dôme de la Sache à 3855 m d’altitude. La seconde correspond à l’emplacement des glaciers de la Grande Motte et concerne les territoires communaux de Tignes et de Champagny-en-Vanoise, elle culmine à 3653 m d’altitude au sommet de la Grande Motte. Ces deux territoires protégés sont contiguës au cœur du Parc national de la Vanoise.

La réserve a été créée en 1963 pour protéger les milieux naturels et la flore et la faune spontanées associées, tout en tolérant le maintien d’équipements (remontées mécaniques et pistes damées) pour les sports d’hiver.

Sa gestion a été confiée au Parc national de la Vanoise par l'État. Concrètement, le Préfet de la Savoie nomme un comité consultatif où siègent des propriétaires et des usagers, des élus, des scientifiques et des associations de protection de la nature, et des représentants de l'État. Le gestionnaire contribue à l’amélioration des connaissances et à leur valorisation dans le respect de la réglementation, et le comité consultatif examine les diverses demandes d’études, de travaux, pour s’assurer que leur mise en œuvre est compatible avec la préservation des patrimoines.

 

Patrimoines

C'est dans la partie nord, autour du vallon de la Sache que sont connus les éléments les plus remarquables du patrimoine naturel. Les milieux forment une mosaïque classique à l'étage alpin composée de glaciers, de falaises, d'éboulis, de pelouses alpines où s'intercalent torrents, marais et lacs.

Ces biotopes accueillent une flore où se côtoient des espèces endémiques de la chaîne alpine comme la crépide des Alpes Rhétiques, le saule glauque, l'androsace alpine, etc. et des reliques glaciaires exceptionnelles comme le jonc arctique et la roripe d'Islande. L'inventaire des plantes à fleurs et des fougères de la réserve est relativement complet, mais de belles découvertes restent possibles comme celle effectuée en 2014 par la garde-animatrice d'une population d'astragale de Lienz. La quasi totalité des populations française de cette espèce est localisée en Vanoise dans le cœur du Parc national et les réserves naturelles nationales de Haute-Tarentaise. Par contre d'importantes études restent à effectuer pour mieux connaître ces plantes plus discrètes que sont les mousses et ces organismes si particuliers que sont les champignons.

En ce qui concerne la faune, il est possible d'observer une grande partie de la faune alpine dans la Réserve naturelle de Tignes-Champagny. Parmi les animaux les mieux adaptés à ces hautes altitudes nous retrouvons ceux qui muent entièrement en hiver pour revêtir un plumage ou un pelage presque entièrement blanc et mimétique sur la neige : le lagopède alpin, l'hermine, le lièvre variable.

 

Activités

En été, la Réserve naturelle de Tignes-Champagny est un site privilégié pour découvrir la flore et la faune alpine au cours de randonnées dans un paysage grandiose. Située en partie sur le domaine skiable de Tignes, la pratique du ski alpin est possible dans la réserve ; le téléphérique de la Grande Motte permet même une activité estivale du ski !

Des animations estivales de découverte du patrimoine naturel sont proposées par le gestionnaire. Elles permettent notamment de valoriser les études scientifiques en cours sur la réserve comme le suivi des marais d'altitude riches en espèces arctico-alpines. La réserve est un territoire de référence pour ce suivi pratiqué sur l'ensemble des Alpes françaises ; il vise à mieux documenter les effets du réchauffement climatique sur les communautés végétales à l'étage alpin.  

 

Réglementation

La chasse n'est pas autorisée dans cette réserve et les chiens sont interdits, même tenus en laisse. Les autres points forts de la réglementation concernent comme dans la plupart des espaces protégés l'interdiction de détruire la flore et la faune et d'abandonner dans la nature ordures et détritus quels qu'ils soient.La pratique du ski est autorisée dans la réserve.

Logo RNN Tignes-Champagny