Parc national de la Vanoise
-A +A
Share

Osez l'expérience Refuge !

© PNV - E. Rondeau

L’expérience du refuge : et si vous preniez un peu de hauteur ?

Nichés au creux des vallons verdoyants, les refuges du Parc national de la Vanoise sont accessibles à tous les amateurs de nature. On les découvre à pied, l’esprit léger, en suivant les itinéraires balisés qui serpentent parmi les pelouses alpines. Les refuges racontent la vie des hommes en altitude, entre alpages et sommets : ils constituent un but de randonnée à eux seuls. Ils font figure de gîte d’étape pour les alpinistes aguerris mais aussi d’agréables chalets bucoliques pour les familles et marcheurs de tous niveaux. On y découvre une vue exceptionnelle sur les sommets environnants, en particulier aux lever et coucher du soleil. Tout près, le sifflement d’une marmotte. Autour, les troupeaux de vaches tarines et abondance pâturent, imperturbables. Au loin, le grondement d’une cascade ou d’un torrent. Les sens s’éveillent au contact d’une nature foisonnante de fleurs et de papillons. Initiés par le gardien ou la gardienne du refuge, quelques marcheurs s’emparent de jumelles et scrutent l’horizon à la recherche du gypaète barbu. La nuit tombée, le ciel se découvre pur et immense, constellé d’étoiles. Dans la plénitude des grands espaces, les refuges invitent à la contemplation. On renoue avec l’instant présent, la simplicité et la nature.

 

L’esprit refuge : complicité et convivialité

Ambassadeur d’une nature sauvage et fragile, le gardien assure patiemment l’entretien et la préservation du refuge afin d’y accueillir les visiteurs. Dans un environnement grandiose mais quelquefois hostile, il apporte ses connaissances du milieu, transmet les valeurs de son métier, partage son émerveillement pour la montagne, conseille, assiste, veille à la sécurité et réconforte. Avec humilité et enthousiasme, il contribue à enrichir l’expérience des visiteurs et facilite leurs découvertes, qu’il s’agisse de néophytes ou d’alpinistes aguerris. Au refuge, les occupants se rencontrent et fraternisent dans la salle commune. Des livres, jeux, cartes et matériels d’optique peuvent être mis à disposition. Les grandes tablées encouragent les échanges. Dans la bonne humeur, chacun prend part à l’organisation : il est coutume de mettre ou débarrasser le couvert ensemble, de passer un coup d’éponge sur la table. L’aide de chacun facilite la cohabitation ! En plus d’être cuisinier et gestionnaire des lieux, le gardien peut aussi se révéler un habile conteur, un fin connaisseur de la faune alpine ou un féru d’astronomie. La nuit en refuge prend alors une dimension de découverte initiatique.

 

Dormir en refuge : les bonnes pratiques

Première expérience en refuge ? Quelques règles d’usage facilitent l’organisation. On vous explique tout !

  • La réservation : le site internet du refuge propose la réservation en ligne. Vous pouvez également prendre contact par téléphone ou par mail afin de réserver les nuitées, repas et pique-niques du lendemain. Vous signalez vos éventuelles allergies ou intolérances alimentaires. En cas d’annulation, pensez à prévenir !

  • L’arrivée : prenez la précaution d’annoncer une heure prévisionnelle d’arrivée. Faites-en sorte d’accéder au refuge au moins 30 minutes avant le repas du soir. Vous pouvez vous déchausser : des chaussons sont mis à votre disposition. Vous rangez vos affaires à l’endroit prévu à cet effet.

  • À table : vous profitez d’un menu unique, préparé par le gardien du refuge à partir de produits locaux et de saison. Prendre part au service et au débarrassage est une aide appréciée !
  • Dans les dortoirs : vous êtes invités à respecter les horaires et le silence. Au matin, chacun range son couchage, pour faciliter la vie en communauté.
  • L'énergie : produite sur place par générateurs photovoltaïques, l’électricité est réservée au bon fonctionnement du refuge. Mieux vaut être autonomes pour vos propres appareils !
  • L’eau : le refuge est alimenté en eau grâce à des réserves d’eau de pluie ou des captages. Si le refuge dispose de douches, l’eau chaude se partage entre les occupants. Merci d’économiser les ressources !
  • Les déchets : en altitude, les déchets ne sont pas collectés.  À vous de redescendre vos détritus dans la vallée. Un geste précieux pour la nature !
  • Le départ : prêts à vous lancer sur les sentiers ? Pensez à avertir le gardien que vous quittez les lieux. À bientôt !

 

Refuges de la Vanoise : 5 bonnes raisons de se laisser tenter par l’expérience

Vous pensiez que les refuges étaient réservés aux alpinistes attirés par l’ivresse des cimes ? Fidèles à leur vocation d’hébergement d’altitude et d’assistance aux services de secours, ils n’en sont pas moins des lieux authentiques et conviviaux, ouverts à tous. Pour une halte en journée ou une nuitée, les refuges du Parc national de la Vanoise s’offrent à tous les profils de marcheurs : du simple curieux de nature au grimpeur chevronné. Grâce à un vaste réseau de sentiers aménagés et balisés, chacun peut progresser à son rythme et éprouver la fierté d’être arrivé au refuge, point d’orgue de la randonnée. Quelques bonnes raisons de se motiver :

  • Une immersion hors du temps et une reconnexion aux plaisirs simples : veillée au coin du feu, observation de la voie lactée, réveil face à l’immensité de la montagne…
  • Une aventure palpitante et mémorable à vivre en famille,
  • Une expérience humaine, faite de rencontres, d’émotions et de partages,
  • L’opportunité d’apprendre sur le bâti d’alpage, la vie pastorale et le milieu naturel,
  • L’occasion d’observer une flore à la diversité exceptionnelle, et une faune remarquable telle que le gypaète barbu ou le bouquetin.

 

Le bivouac, laissez-vous tenter !

Depuis l’été 2019, la possibilité de bivouaquer à proximité immédiate de certains refuges a été étendue à la quasi-totalité des refuges situés dans le coeur du Parc national de la Vanoise. Pour ceux qui voyagent avec leur toile de tente sur le dos, la récompense réside dans la tranquillité d'une nuit sous les étoiles. Il y a néanmoins quelques règles à respecter (mais trois fois rien pour échapper aux ronfleurs des dortoirs) :

La tente doit être montée le soir après 19h et démontée le matin avant 8h du matin ;

La zone de bivouac est délimitée dans l'espace mais rassurez-vous on vous a gardé une surface aussi plane que possible, avec une belle vue ;

• Vous devrez vous acquitter d'une redevance auprès du gardien en échange de quoi vous aurez accès aux services hors-sac, aux sanitaires (et même à des chaussons pour vos petons) ;

• L'aire de bivouac est accessible seulement durant la saison estivale ;

• Il est possible de dormir sous tente et de prendre la demi-pension au refuge, sous réserve de places disponibles ;

• Des tentes peuvent être mises à disposition par les gardien.nes, renseignez-vous en les contactant.

 

Une nuit en refuge, ça se prépare !

Pour que votre expérience se déroule dans les meilleures conditions, mieux vaut prendre quelques précautions :

  • Avant de partir, vérifiez la météo locale. En cas d’incertitude, n’hésitez pas à contacter la personne en charge du refuge pour évaluer les conditions.
  • Renseignez-vous sur les modalités d’accès, les dénivelés, variantes et difficultés éventuelles de l’itinéraire. Repérez aussi les points d’intérêt du parcours. Pensez à emporter vos cartes et topo-guides. Téléchargez vos itinéraires sur l’appli Rando Vanoise.
  • Enfilez des vêtements et chaussures de marche. Aidez-vous d’un bâton, si nécessaire.
  • Privilégiez un sac léger. Le refuge fournit les couvertures, couettes et oreillers. Concentrez-vous sur l’essentiel : des vêtements chauds et imperméables, affaires de rechange, une lampe frontale, un sac à viande par mesure d’hygiène, un bonnet et ou chapeau, des protections solaires, de l’eau, un encas, un téléphone avec les coordonnées du refuge, le minimum pour la toilette, une serviette de voyage, une petite pharmacie… et si vous redoutez les ronflements du voisin, des boules Quiès !
  • Emportez de l’argent liquide ou un chéquier : en raison de l’isolement, les refuges ne disposent pas toujours de terminaux de carte bancaire.

Pour un tour d'horizon des refuges du Parc national, consultez notre brochure numérique !

Vous y trouverez notamment des conseils pour choisir votre refuge selon la durée de l'itinéraire d'accès et, pour chaque refuge, une description du bâtiment, un portait des gardien.nes, les plaisirs culinaires à déguster, les bons plans animations ainsi que les idées de randonnées ...