Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 23/10/2018
Milieu naturel
La campagne de mesures 2018 sur les lacs sentinelles du Parc national de la Vanoise s'est déroulée entre la dernière semaine d'août et mi-septembre. Elle a pu se réaliser dans des conditions optimales grâce à une météo très favorable.

Sur les 5 lacs suivis (lac de l'Arpont, lac Blanc et Noir du Carro, lac Merlet supérieur et lac Mont Coua), la particularité pour cette année était l'implantation de nouveaux capteurs pour améliorer la qualité des suivis. Ainsi 4 capteurs permettant d'avoir des informations sur l'oxygène au fond des lacs ont été installés ainsi que des capteurs thermiques à différentes profondeurs.

Pour l'installation de ce nouveau matériel, les agents du Parc national ont ramené sur berge l'ensemble des dispositifs implantés au milieu des lacs et en ont profité pour changer les pièces abîmées.

Les protocoles habituels ont aussi été mis en œuvre : mesure de la transparence, mesures physico-chimiques à l'aide d'une sonde multi-paramètres.

Évolution de la température des lacs sentinelles

 

Plusieurs premiers enseignements peuvent déjà être tirés des mesures, par simple comparaison avec 2017 :

  • La température de surface maximale est inférieure cette années de 1 à 3°C, et la vitesse de réchauffement a été bien moins rapide, probablement en lien avec les fortes quantités de neige tombées cet hiver.
  • Le lac glaciaire de l'Arpont reste très atypique puisque sa température n'est pas montée au-dessus de 5°C, en lien avec son alimentation en eau en provenance du glacier de l'Arpont tout proche.
  • Les variations de température au cours de l'été ont été moins importantes, car il y a eu moins de gros phénomènes pluvieux.
  • Pour la deuxième année consécutive, les eaux du lac Blanc du Carro étaient transparentes, alors que jusqu'à présent elles étaient chargées de matière en suspension en provenance du glacier.

Concernant ce lac, des investigations supplémentaires vont devoir être menées pour trouver une explication, mais cela pourrait être un premier signe de la prochaine disparition du Glacier de derrière les Lacs qui alimente ce lac.

 

Prochain rendez-vous, la journée du réseau Lacs-sentinelles organisée par Asters et EDF au Bourget-du-Lac le 6 novembre.