Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 19/12/2019
Éducation à l'environnement
Mercredi 18 décembre 2019, le maire de la commune Les Belleville, André Plaisance, en présence de Rozenn Hars, présidente du conseil d’administration du Parc national de la Vanoise, et de sa directrice, Eva Eliacar, a inauguré la maison de l’abeille noire et de la nature « Mellifera », située dans un ancien chalet d’alpage au hameau des Bruyères, en contrebas aux Menuires. Un bel aboutissement pour ce projet inscrit dans le partenariat signé en 2016 entre la commune et le Parc national de la Vanoise.
Un module ludique et interactif de la scénographie © PNV - Maëlle Lepoutre
André Plaisance, maire des Belleville, et Rozenn Hars, Présidente du CA du PNV lors de l'inauguration le 18 décembre 2019 © PNV - Maëlle Lepoutre
Aperçu de la scénographie de la maison de l'abeille noire et de la nature © PNV - Maëlle Lepoutre

 

Le contexte : la protection de l’abeille noire

En février 2016 naissait le Conservatoire de l’abeille noire, en partenariat avec le Parc national de la Vanoise et le CETA Savoie (centre d’études techniques apicoles). Ce conservatoire vise à préserver cette espèce locale adaptée au milieu alpin et aujourd’hui menacée par l’importation massive de reines et d’essaims étrangers. Un rucher de fécondation a ensuite été installé au printemps 2016 dans la vallée des Encombres, dont le relatif isolement en fait un site favorable pour l’implantation du conservatoire et favorise la production de reines d’abeilles noires de Savoie.

 

Un site patrimonial riche

Le Plan de l’Eau des Bruyères, situé en contrebas de la station des Menuires, est un site qui concentre espaces sensibles protégés, patrimoine bâti traditionnel et culturel. Très fréquenté en été comme en hiver, il est accessible à tous. Le hameau des Bruyères est constitué d’anciens chalets d’alpage dont certains avaient besoin d’être rénovés. L’un de ces chalets, qui accueille aujourd’hui la maison de l’abeille noire et de la nature, a été restauré et agrandi en préservant les éléments patrimoniaux.

 

Un lieu d’accueil et d’interprétation autour de l’abeille noire

Ludique, informatif et interactif, cet espace se veut à la fois un lieu d’information et de sensibilisation sur l’abeille noire et sur la biodiversité.

L’abeille noire, par sa vie en communauté au sein de colonies, possède des repères et un langage particulier, elle communique par les odeurs, les sons et vibrations, la vision et les mouvements selon des danses codées : c’est l’inspiratrice de la scénographie proposée ici.
En se mettant dans la “peau d’une abeille noire“, le visiteur vivra une expérience au plus près de cette espèce fascinante ; comme l’abeille, il va sentir, toucher, observer, écouter et ressentir…
La scénographie s’appuie sur des dispositifs de découverte sensoriels et interactifs pour construire le parcours de visite selon 3 séquences thématiques

  • l’espèce abeille noire ;

  • la vie dans la ruche, entre autre par le biais d’une ruche vivante vitrée ;

  • la biodiversité.

Une ligne de mobilier simple, déclinable et identifiable avec la thématique de l’abeille permet d’être vecteur de sens et donne l’unité du projet. Le graphisme fait corps avec le concept scénographique en s’articulant autour de grands visuels qui favorisent l'immersion du visiteur et de silhouettes graphiques d'abeille qui le guident et animent l'espace.

Un auditorium permet de diffuser des films sur des thèmes proches de l’abeille noire et de la diversité : apiculture durable, sensibilisation aux pratiques hivernales et estivales, réchauffement climatique, rôle et intérêt des zones humides… Cet espace servira également ponctuellement à accueillir des classes ou des groupes lors d'animations visant à transmettre les connaissances sur la biodiversité et la nature environnantes, dont celles acquises dans le cadre de l'Atlas de la Biodiversité Communale dans lequel la commune s'est engagée, aux côtés du Parc national, en 2019.

 

Coût et financement du projet

Coût total : 600 000 €
Financement : Mairie Les Belleville - Parc national de la Vanoise – GMF, mécène des parcs nationaux de France – LEADER – FEADER – Fondation Lune de Miel – BeeAware
Subventions à hauteur de 50 %

Architecte : Emmanuel Ritz
Scénographe : Katrine Chassaing