Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 21/04/2017
Faune
Chouette hulotte, Chevêchette d'Europe, Chouette de Tengmalm, Hibou moyen-duc... Combien sont-ils en Vanoise ? Détectables essentiellement de nuit par leurs vocalises, ces rapaces nocturnes constituent un cortège d’espèces singulières dont le recensement est considéré comme un véritable challenge !
 
Chevêchette d'Europe posée sur une branche d'épicéa
Chouette hulotte, posée sur une branche
Chouette de Tengmalm sortant de son nid dans le tronc d'un mélèze

 

C'est sur l'écoute du chant du mâle, désireux de se reproduire, que repose le programme national participatif mis en place en 2016 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) afin de dresser un état des lieux sur les rapaces nocturnes. Ce projet inédit qui prend fin en 2017 doit permettre aux naturalistes de lever le voile sur les populations de ces espèces, dans le but d’établir un statut de conservation au plus proche de la réalité.

Le Parc national de la Vanoise est impliqué dans ce dispositif. C'est dans ce cadre que les gardes-moniteurs du secteur de Haute-Tarentaise ont réalisé des prospections hivernales. Au total ce sont 21 points d'écoute désignés par la LPO qui ont été réalisés durant les soirées de février et de mars en parcourant 6 itinéraires différents. Ces sorties ont permis de collecter de précieux renseignements sur la présence des discrets rapaces : 3 Chouettes hulottes et 2 Chevêchettes d’Europe ont ainsi été entendues et localisées.

Les données seront complétées par un second passage, entre mi-mai et mi-juin, qui permettra peut-être de détecter la présence de nouveaux individus.