Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 30/11/2018
Institutionnel
Ce 29 novembre, dans les salons du Château des Ducs de Savoie, devant son conseil d’administration, les communes et les partenaires, le Parc national de la Vanoise a lancé BiodiVanoise, le nouvel atlas en ligne de la faune et de la flore du Parc. Il rend accessible à tous l’ensemble des données collectées par ses agents depuis plus de 50 ans.
 
GeoNature, l’application en ligne de consultation et d’export des données naturalistes, simple et efficace, a également été mise à la disposition des communes du Parc. Quatre communes ont signé ce jour la convention d’usage des données avec le Parc.
Sur le site BiodiVanoise, exemple du gypaète barbu
Extrait de la galerie d'images sur http://biodivanoise.vanoise-parcnational.fr
Signature de la convention GeoNature par des maires de Vanoise  © PNV - Patrick Folliet
 
BiodiVanoise, la dynamique de la connaissance du Parc

Avec près de 190 500 observations pour plus de 3 650 espèces, et des données mises à jour en temps réel, BiodiVanoise traduit la dynamique de la connaissance du Parc et sa constante évolution. Cet atlas permet aussi de partager et faire vivre une connaissance exceptionnelle de la nature en Vanoise. Une façon de sensibiliser le public car comme le souligne Eva Aliacar, directrice du Parc national : « On ne protège jamais aussi bien que lorsque l’on partage. »

Chaque jour, dans le cadre de leurs observations sur le terrain, les agents du Parc national de la Vanoise collectent des informations sur la présence des espèces naturelles dans un objectif de connaissance, de suivi et de préservation de la biodiversité. Sur place, ils enregistrent ces données directement dans leur tablette numérique. De retour au bureau, elles sont versées par une synchronisation dans la base GeoNature qui alimente BiodiVanoise.

 

Des observations cartographiées et documentées

BiodiVanoise, c’est l’engagement du Parc national en faveur de l’open data. Sont ainsi mises à disposition du public les observations rassemblées et numérisées depuis la création du Parc, en 1963, sur les communes de son territoire et de l’ancienne zone périphérique. Si la quantité d’espèces et d’observations est importante, il ne s’agit pas pour autant d’un inventaire exhaustif. Sont présentées des observations précises et cartographiées, associées à des fiches espèce illustrées et documentées. À l’échelle d’une commune, il est possible de visualiser l’ensemble des espèces observées. Une galerie d’images et des vidéos témoignent également de la richesse de la biodiversité du territoire.

 

Une application GeoNature à disposition des communes

Quant à l’application GeoNature, à disposition des communes du Parc, elle permet des requêtes personnalisées, selon leurs besoins d’information, pour des projets d’aménagement par exemple. Ce 29 novembre, au Château des Ducs de Savoie, la mise en ligne officielle de GeoNature a été scellée par la signature des premières conventions d’accès et d’usage des données entre les communes de Bessans, Peisey-Nancroix, Val Cenis, Villaroger et le Parc. Si elles le souhaitent, les communes pourront aussi contribuer à enrichir la base, à la faveur des données qu’elles peuvent acquérir dans le cadre d’études d’environnement préalables à des aménagements.

 

Une diffusion au niveau national

BiodiVanoise se base sur l’outil GeoNature-Atlas libre de droits, développé par le Parc national des Écrins.

Nouvel outil de valorisation des données à l’échelle du territoire de la Vanoise, BiodiVanoise participe à la diffusion des données publiques, organisée au plan national par le Muséum national d’histoire naturelle, dont les référentiels taxonomiques permettent notamment d’alimenter l’Inventaire National du Patrimoine Naturel.

 

Pour accéder au site : http://biodiversite.vanoise-parcnational.fr