Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 07/08/2020
Milieu naturel
Avec la commune des Allues, le Parc national de la Vanoise a lancé un ATBI*, All taxa Biodiversity inventory ou Inventaire général de la biodiversité, en français, sur la Montagne du Saut, un site relativement préservé des activités humaines, dans le Parc. Les premières prospections de cet été laissent présager de nombreuses découvertes pour le territoire de Vanoise !
L'aspirateur à insectes utilisé pour l'inventaire © Benoît Dodelin
Vue d'ensemble de la montagne du Saut © Parc national de la Vanoise - Vincent Augé
Xanthoria elegans, l'une des espèces de lichen inventoriées dans l'ATBI © Parc national de la Vanoise - Mylène Herrmann

 

Un ATBI consiste à inventorier avec le plus d'exhaustivité possible les espèces présentes sur un territoire. Sur la montagne du Saut, comme dans beaucoup de sites, la flore vasculaire et la grande faune (oiseaux, mammifères) sont relativement bien connues mais les connaissances concernant tous les autres groupes, notamment les champignons, lichens, invertébrés, restent très lacunaires.

Plusieurs associations naturalistes et sociétés savantes, divers spécialistes et scientifiques qui ont répondu à l’appel du Parc, sillonnent actuellement le site du Saut pour leurs campagnes d’inventaires. Les randonneurs les apercevront peut-être, armés de filets à papillons ou autres outils de récoltes, car l’identification de ces espèces implique généralement la capture des individus trouvés pour une détermination en laboratoire.

La récolte s’avère déjà très riche. Des spécialistes des lichens de la Société Française de Lichénologie ont découvert lors de leurs premières prospections pas moins d’une centaine d’espèces différentes. Parmi elles, une espèce, Caloplaca athroocarpa, est signalée pour la première fois en France, quelques autres pour la première fois en Savoie et un échantillon ne semble correspondre à aucune espèce connue des spécialistes !

Concernant les insectes, Benoit Dodelin et André Miquet, deux des entomologues qui œuvrent à cet inventaire, ont également trouvé une espèce de coléoptère des pays arctiques, Curimopsis cyclolepidia, dont c’est la première donnée en France et la deuxième pour les Alpes.

Ces connaissances nouvelles permettront ensuite de mieux protéger les écosystèmes alpins. Elles vont aussi pouvoir servir de base aux études concernant les effets des changements globaux sur la biodiversité. Elles pourront également être mises en relation avec d’autres études menées sur ce site, comme le suivi des effets du changement climatique sur les rivières glaciaires.

 

*Des inventaires de la biodiversité méconnue (ATBI) sont menés dans plusieurs espaces protégés alpins français et italiens dans le cadre du PITEM (Plan intégré thématique) BIODIVALP, et plus particulièrement du COBIODIV, l’un des quatre projets thématiques de BIODIVALP, qui porte sur l’amélioration de la connaissance de la biodiversité et des écosystèmes alpins pour mieux les protéger ensemble. Le Parc national de la Vanoise est l’un des contributeurs au PITEM BIODIVALP.

Le PITEM BIODIVALP est coordonné par la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur et financé par le programme Interreg ALCOTRA 2014-2020.

logo_cobiodiv_biodivalp3.png

 

csm_bandeau_partner_biodivalp_20200206_1d15e182da.png