Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 21/08/2017
Animation
Mercredi 9 août, la Maison de la Réserve Naturelle Nationale du Plan de Tuéda accueillait Georges REYCHLER et le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage « Le Tichodrome » pour une soirée exceptionnelle sur le gypaète barbu.

 

Georges REYCHLER est accompagnateur en moyenne montagne et photographe animalier, sa passion pour la nature, et plus particulièrement pour le gypaète barbu, peut se lire sur chacune des pancartes qui accompagnent les photographies de son exposition actuellement visible à la Maison de la Réserve de Tuéda. Si Georges se dit « gypaète addict », depuis le début de l’été, cette exposition a suscité l’enthousiasme et la curiosité des visiteurs jusqu’à leur transmettre cette addiction lors de cette soirée conférence. Georges ne se contente pas de présenter un diaporama de photos à son public, il connait et transmet l’univers des animaux sauvages, dont celui du gypaète barbu, avec l’émotion du passionné qui connaît aussi bien le plaisir de la rencontre avec les animaux sauvages que les enjeux et les menaces qui pèsent sur eux, traduisant ainsi le besoin de « partager pour mieux protéger ». 

Le gypaète barbu est en effet une espèce rare à protéger, considérée comme menacée d’extinction elle est protégée en France depuis l’arrêté du 29 octobre 2009. En 2012 on recensait 227 individus dont une vingtaine de couples reproducteurs sur tout l’arc alpin et trois d’entre eux installés en Vanoise. Le Parc national de la Vanoise agit pour la protection du gypaète barbu : protocoles scientifiques, équipements de lignes électriques et câbles dangereux, sensibilisation au dérangement, sont autant d’action mises en place à sa protection. 

Protéger, sauvegarder, c’est aussi la mission que s’est donné le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage « Le Tichodrome ». Basé en Isère sur la comme du Gua, Le Tichodrome reçoit des animaux sauvages en détresse, blessés majoritairement par des causes humaines (pollution, braconnage, chocs divers, etc…) de la Drôme jusqu’à la Haute Savoie. Le 05 juin 2017 c’est un oiseau peu commun qui a été reçu : Véronika, une femelle Gypaète de dix-huit ans, retrouvée sur la commune de Morzine et rapatriée au Centre de Sauvegarde pour y être soignée pendant deux semaines puis relâchée près de son site de nidification.

Après une petite vidéo retraçant cette aventure ( https://youtu.be/z-NPpNFYRNQ ) les questions du public fusaient, Mireille LATTIER, directrice du Tichodrome et Jean Charles PONCET, Président de l’association, répondirent à chacun avec l’humilité et le dévouement qui les caractérisent au quotidien et, devant tant de curiosités suscitées, un deuxième mini documentaire fut offert au public. Le stand du Tichodrome fut ensuite pris d’assaut, et la soirée fut clôturée par un apéritif dinatoire « tiré du sac ».

Et… pour la petit histoire… Mireille LATTIER repartit, encore ce soir-là, avec deux jeunes oiseaux à soigner, deux jeunes hirondelles tombées du nid et rapportées par une personne terminant ses vacances sur Méribel…

Plus d’infos :

Georges REYCHLER :  www.rando-photo-montagne

Le Tichodrome www.le-tichodrome.fr