Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 03/04/2020
Tourisme
Les travaux de réhabilitation du refuge de Prariond (2324 m d’altitude, à Val d’Isère) s’étaient interrompus à l’automne 2019. Dans un objectif de soutien à l’économie et dans le respect des souhaits du Gouvernement de donner les conditions favorables à une réouverture des chantiers de BTP, le Parc national de la Vanoise va reprendre le chantier après une remise à plat de l’ensemble du fonctionnement pour la protection des intervenants contre le Covid-19.
Le refuge de Prariond, hiver 2020 © PNV - Stéphane Martin
Le refuge de Prariond, hiver 2020 © PNV - Stéphane Martin
Refuge de Prariond - Vue sur le futur séjour  © PNV - Stéphane Martin

 

Les travaux de réhabilitation du refuge de Prariond menés par le Parc national de la Vanoise, maître d’ouvrage, ont dû s’interrompre à la mi-novembre 2019 faute de ressource en eau disponible, avec le gel du captage, pour les besoins des ouvriers.

Le Parc national, les maîtres d’œuvre (Gaston Muller, architecte D.P.L.G., et Studio Arch) et les entreprises ont réfléchi aux différentes solutions à mettre en œuvre pour une prochaine reprise du chantier, dans le contexte de la crise sanitaire.

Dans cette situation compliquée, mais où les autorités encouragent les entreprises qui le peuvent à continuer leur activité, toutes les mesures de protection des intervenants sur le chantier vont être adoptées :

  • pendant la période de confinement, chaque entreprise (corps d’État) interviendra tour à tour avec 2 à 3 ouvriers maximum à la fois pour éviter la coactivité dans le bâtiment, avec une rotation hebdomadaire, un nettoyage du chantier et deux jours de relâche ;
  • les tâches de travail et leur localisation seront séparées autant que possible dans le bâtiment ;
  • tous les intervenants sur le chantier seront équipés de masques, gants, lunettes et gel hydroalcoolique ;
  • chaque ouvrier possèdera ses propres outils et cuisinera son propre repas.

Les agents du Parc national apporteront leur appui pour des travaux extérieurs nécessaires à la base vie (pico-centrale en particulier). Ils se rendront sur site individuellement par moyen pédestre (ski) et avec un seul véhicule par personne pour accéder au départ.

En termes de travaux, il reste à l’extérieur quelques mètres carrés de bardage ainsi que les passerelles et garde-corps métalliques à installer. À l’intérieur du refuge, un gros travail reste encore à achever au rez-de-chaussée, principalement la pose des carrelages et des parquets, les menuiseries, le mobilier de cuisine et les retouches de peinture. À noter qu’une scénographie est également en cours de création et sera installée fin août dans le bâtiment.

Deux mois de travaux devraient donc encore être nécessaires pour que la gardienne puisse prendre ses marques à bord de ce nouveau vaisseau du Prariond. Un refuge tout neuf, confortable et authentique, où tout a été conçu pour vous faire vivre une belle expérience, en pleine nature, au cœur du Parc national et dans le respect de l’environnement.

 

>> Lire la précédente actu sur les travaux au refuge de Prariond