Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 13/12/2017
Tourisme
Comme chaque année, le Parc a réuni ses gardiens, le 30 novembre dernier. 12 de ses gestionnaires sur les 14 refuges gardés propriété du PNV (7 en Haute-Maurienne et 8 en Tarentaise) ont répondu à l'appel.
refuge PNV de la Leisse
Refuge PNV du Col du Palet
La terrasse du refuge PNV du Fond des Fours occupée par les randonneurs en début d'après-midi, avec une vue sur le "chaloin" principal du refuge

 

Participaient pour la première fois Aurélien Meignan pour le refuge de La Femma, et Julie Rezer et Olivier Chomety pour le refuge de Vallonbrun. Ils remplaçaient respectivement Claire Jacquemot, qui a souhaité mettre fin à son activité après 28 années à La Femma, et Frédéric Etiévant parti sur d’autres projets après 13 années à Vallonbrun.

Et comme chaque année, l'heure était au bilan, et l'on peut retenir une bonne voire très bonne saison malgré des ailes de saison aux très faibles fréquentations (voir encart).

Au delà, ce fut un vrai temps d’échange et de construction collective des perspectives qui a été animé durant cette journée. L'évolution des refuges pour en faire de véritables outils de sensibilisation à l’environnement constitue en effet une priorité du programme d'actions 2018-2020 de l'établissement, voté en Conseil d'Administration du 16 novembre 2017. Les modalités de son déploiement justifiait d'y accorder du temps collectivement.

Les principales actions qui ont été retenues sont les suivantes :

  • la mise en place d’une signalétique d'accueil dans tous les refuges du Parc d’ici à l’été 2018. Cela permettra de répondre au besoin premier d’identification des refuges du PNV pour ensuite décliner les services associés ;
  • l’accord pour le déploiement d’une identité en matière d’habillement pour tous les gardiens ;
  • le démarrage d'une réflexion conjointe entre le Parc et les gardiens pour la structuration et le déploiement de sites internet modernisés, reliés aux autres sites internet partenaires et intégrant la réservation en ligne pour chaque refuge du PNV d’ici à fin 2018 ;
  • l’engagement de travailler, à partir de 2019, sur la base d’une identité « Parc » claire dans les refuges, à la construction de produits touristiques de sensibilisation et d’éducation à l’environnement exceptionnel du Parc national de la Vanoise

Les contrats d’affermage, dont la grande majorité seront renouvelés au 1er janvier 2019, devront intégrer ces objectifs et orientations partagées. Pour cela, le Parc national a retenu un prestataire chargé d'analyser l'aspect juridique et financier des anciens contrats et de faire des propositions dans un esprit de simplification et d'équité.

Les échanges riches se sont prolongés autour d’un buffet permettant de marquer le passage de relais entre les anciens et les nouveaux et de continuer à débattre de ce métier passionnant et exigeant.

Que la saison 2018 commence !

LES GRANDES TENDANCES À RETENIR EN TERME DE FRÉQUENTATION

fréquentation des nuitées en légère augmentation par rapport à 2016 qui était déjà l’une des meilleures des dix dernières années ;

fréquentation de printemps en hausse mais toujours hétérogène du fait du très fort aléa météo ;

nombre de nuitées en bivouac en forte croissance ;

de plus en plus de réservation de dernière minute même sur les week-ends estivaux traditionnellement très fréquentés ;

les réservations sont volatiles et se concentrent sur certaines périodes clés.