Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 19/07/2018
Accessibilité
Parcourir le massif de la Vanoise du Sud vers le Nord en 4 jours, voilà la belle aventure partagée entre un groupe de stagiaires de l’association « Les montagnes du silence » composé de 6 personnes déficientes visuelles et auditives et le Parc. Chaque année, des projets à la journée sont menés avec cette association. Cette été, le pari est encore plus grand : partir 4 jours en itinérance…

Journal de bord de cette aventure au plus près des montagnes

9 juillet, arrivée au refuge de l’Orgère et début de l’aventure dont le groupe parle depuis plusieurs mois.

Rejoint en soirée par les gardes-moniteurs du Parc qui les accompagneront le lendemain sur les sentiers jusqu’au refuge du Fond d’Aussois, le groupe prend des forces au refuge. Les sourires sont sur tous les visages, tout le monde est prêt à partir.

10 juillet, première étape
Les membres du groupe s’affèrent à ne rien oublier au refuge. Le ciel est couvert et de légères brumes passagères se développent de temps en temps. Les larges névés encore présents dans la raide montée au col de la Masse ont obligé le groupe à changer d’itinéraire : direction le col du Barbier à 2 300 mètres d’altitude. Passages en forêts, observations d’un aigle royal et d’un vautour fauve viennent rythmer la journée jusqu’à l’arrivé au refuge du Fond d’Aussois où tout le groupe passera la nuit.

11 juillet, changement de vallée : bienvenue en Tarentaise !
La journée s’annonce longue. Le sentier que le groupe doit emprunter jusqu’au col d’Aussois (2 900 mètres d’altitude) est encore recouvert de névés par endroits. La prudence est de mise pour chacun  et certains passages sont très délicats pour les personnes malvoyantes. Au col, trois jeunes bouquetins présents à 20 mètres susciteront l’intérêt des randonneurs pendant le pique-nique. La descente est elle aussi complexe, alternant larges névés et passages dans des pierriers.
Vers 20h15, arrivée au refuge de Péclet-Polset et repos bien mérité après plus de 12 heures de marche.

12 juillet, arrivée à Pralognan-la-Vanoise
Direction le Lac Blanc à proximité du refuge pour découvrir avec les agents du Parc les espèces floristiques qui s’y trouvent. Suite de la descente en passant par l’alpage du Ritord : démonstration de la fabrication du Beaufort et dégustation des fromages de l’alpage sont au programme. Tout le groupe regagnera ensuite le parking du Pont de la Pêche pour achever son périple. Les sourires et la joie de tous les participants effaceront la fatigue de ces 4 derniers jours.

Ce projet conjoint à l’association Les Montagnes du silence et au Parc national de la Vanoise s'insère dans le cadre du mécénat GMF auprès des parcs nationaux pour en faciliter l’accès à tous et en particulier aux personnes en situation de handicap ; cela permet notamment de financer la présence des interprètes.
Cette belle expérience remplie de partages et d’échanges montre bel et bien que la montagne peut être accessible au plus grand nombre.