Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 23/10/2017
Faune
Après le lancement officiel de l'Alcotra Lemed-Ibex, il y a 3 semaines, par le Parc national des Écrins, chef de file de ce projet transfrontalier, le Parc national de la Vanoise a pris le relais en organisant une semaine entière de formation aux techniques de capture du bouquetin des Alpes en Haute-Maurienne. 
Les différents participants lors de la clôture de la formation
Atelier sur la technique de capture à l'aide du mur tombant
Intervention en salle

 

Le projet Alcotra Lemed-Ibex, qui réunit 8 partenaires français et italiens, a pour but d'assurer une meilleure gestion conservatoire du bouquetin des Alpes dont le domaine vital couvre l'arc alpin. En dépit d'une démographie globale positive, certaines populations de moindre diversité génétique restent en effet vulnérables.

Le Parc national de la Vanoise, qui bénéficie d'un savoir-faire reconnu en matière de capture et marquage du bouquetin, a été identifié dans ce projet comme pilote de l'action Programme de capture et marquage. Celle-ci comprend un important volet de formation, avec pour but d'harmoniser les savoir-faire et méthodes des gestionnaires d'espaces naturels.

Ce sont ainsi près de 50 agents d'espaces protégés* d'Italie et de France qui sont venus participer à la formation aux techniques de capture et marquage organisée par le Parc, du 9 au 13 octobre 2017, en Haute-Maurienne.

Depuis plus de 40 ans, les gestionnaires d'espaces naturels ont eu besoin de capturer des bouquetins à des fins de suivi scientifique et de réintroduction. Incontournables, la capture et le marquage d'animaux permettent :

  • de mesurer les individus (relevés biométriques) et de faire des prélèvements pour analyses (génétique, sérologie, parasitologie, coprologie, etc) ;
  • d'identifier les animaux par un marquage visuel et/ou la pose d'un collier afin d'obtenir des informations sur l'utilisation de l'espace, les corridors de déplacement, les taux de survie et de reproduction.

Cette semaine de formation, rythmée entre théorie en salle et ateliers pratique, a permis d'aborder les différentes techniques de capture : télé-anesthésie, cage fixe, mur tombant, lacets à pattes ainsi que la réalisation des prélèvements biologiques et des mesures biométriques, le marquage des animaux ainsi que la prise en compte de la sécurité et du bien-être des animaux au cours des manipulations. Plusieurs intervenants, experts scientifiques, juridiques et vétérinaires, ont également enrichi les échanges entre participants.

Les méthodes ayant très peu évolué durant ces décennies, il s'agissait de reconsidérer ces pratiques dans une démarche de progrès avec un enjeu d'efficacité et d'éthique, axé sur le bien-être animal. Une telle rencontre n'avait pas eu lieu à l'échelle du territoire national depuis plus de 30 ans et ce moment privilégié entre les agents des espaces protégés transfrontaliers partenaires du projet a également permis de vrais transferts d'expériences entre gestionnaires.

L'harmonisation des méthodes de travail devrait aussi contribuer à l'optimisation des moyens sur d'autres aspects opérationnels du projet Alcotra Lemed-Ibex comme le suivi des populations, les études génétiques, la gestion conservatoire des milieux ou encore la communication auprès du grand public.

 

* Étaient représentés : Les parcs nationaux du Mercantour, des Écrins, des Pyrénées et de la Vanoise, les réserves naturelles de Haute-Savoie (ASTERS), les parcs Gran Paradiso et Alpi Maritime, la Région de la Vallée d'Aoste, et les territoires des Alpi Cozie (groupe de gestion des espaces protégés des Alpes cottiennes), l'Université de Zurich, l'Université de Turin, l'ONCFS, les PNR des Pyrénées Ariégeoises, du Vercors, de la Chartreuse, et le Laboratoire départemental vétérinaire et hygiène alimentaire des Hautes Alpes.

Pour en savoir plus sur ce programme dont le chef de file est le Parc national des Écrins : Le bouquetin, du Léman à la Méditerranée : tout un programme !

Le projet « LEMED-IBEX » bénéficie de financements du Fond Européen de Developpement Régional (FEDER) de l'Union européenne dans le cadre du programme Interreg V-A France-Italie ALCOTRA 2014-2020.

logos-partenaires-interreg.jpg

 

Le Parc national de la Vanoise bénéficie par ailleurs pour cette action de formation d'un mécénat de l'Hôtel L'Apogée de Courchevel.

lap_logorgb.png