Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 05/04/2018
Tourisme
Simulation en 3D du nouveau refuge de Prariond dans son paysage © Studio Arch
Simulation en 3D du nouveau refuge de Prariond dans son paysage © Studio Arch
Le refuge de Prariond avant le début des travaux, programmé à l'automne 2018
Pour mieux vous accueillir, mieux vous servir et réduire son empreinte écologique, le refuge de Prariond, dans le cœur du Parc national de la Vanoise (Val d'Isère) sera complètement fermé au public à partir de l'automne 2018 et durant toute l'année 2019, pour réouvrir en 2020. D'importants travaux sont prévus pour une restauration complète de ce refuge construit en 1969 et réaménagé en 1990.

 

Situé à 2324 m d'altitude, le refuge de Prariond fait partie des 16 refuges appartenant au Parc national de la Vanoise. Avec ce nouveau projet de réhabilitation, le Parc, avec l'appui de la commune de Val d'Isère, a pour objectif à la fois d'améliorer la fonctionnalité du refuge, pour les usagers comme pour les gardiens, de poursuivre son engagement en faveur d'une meilleure gestion écologique des refuges et de proposer à tous un bâtiment plus agréable et chaleureux.

Tout un programme pour ceux qui choisiront l'itinérance entre la France et l'Italie, ou tout simplement une découverte à la journée !

L'importance de ce chantier, dont le coût s'élève à près de 1,8 M€, nécessite une fermeture complète du refuge dès l'automne 2018 et toute l'année 2019. Seul est prévu un abri sommaire, d'urgence pour l’hiver 2019. Le nouveau refuge ouvrira ses portes au printemps 2020.

 

Une silhouette intégrée dans le paysage et un refuge plus confortable

Les architectes Gaston Muller (Atelier des Dômes Architecte, Saint-Gervais-les-Bains) et le studio Arch (Le Bourget-du-Lac), expérimentés dans la réalisation de bâtiments d'altitude, ont conçu le projet, dans le respect des attentes de la commune et du Parc.

La silhouette du refuge, insérée dans la pente à l'image du bâti d'alpage traditionnel, le choix des matériaux et des couleurs, forment un ensemble sobre, cohérent, qui s'inscrit harmonieusement dans ce vallon des sources de l'Isère, en résonance avec l'imaginaire associé à l'alpage.

À l'intérieur, la nouvelle configuration du refuge offrira un coin cosy, avec une bibliothèque, et surtout une grande salle commune, lumineuse et largement ouverte sur le paysage. La surface de cette salle sera doublée par rapport à l'actuelle.

Sont également prévus des espaces de couchage plus larges, agencés en îlots de 4 ou 8 couchettes. Les sanitaires seront mieux dimensionnés pour un refuge qui proposera toujours 40 places. La surface du bâtiment augmente ainsi globalement de 80 m2 avec une volumétrie complètement maîtrisée, à taille humaine.

 

Réduction de l'empreinte écologique du bâtiment

En termes de gestion environnementale, l'apport existant d'énergies renouvelables – solaire et hydraulique avec la pico-centrale – sera renforcé. Le nouveau bâtiment a été réfléchi pour être plus économe en eau et les questions d'assainissement et de gestion des déchets ont aussi fait l'objet d'une attention particulière.

 

Un chantier "communicant"

Pour ce chantier, le Parc national de la Vanoise a prévu d'associer les habitants et toute personne intéressée à l'avancement des travaux, en les informant régulièrement sur les étapes de la réalisation.

Des visites seront organisées sur place, un espace d’information sera aménagé sur le parking de départ, au Pont Saint-Charles, à proximité de la zone d’approvisionnement des travaux (dont la délimitation et l’impact seront finement optimisés pour tous les usages).

Alors à suivre sur les médias du Parc, site internet et réseaux sociaux !