Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 26/07/2018
Faune
La saison de reproduction 2018 touche à sa fin avec en guise de conclusion l’envol de jeunes. Qu’en est-il en Vanoise ?

Tout d’abord une belle surprise au cours de cette saison ; la découverte par l’ONF d’une 6ème aire sur la commune de Pralognan la Vanoise près du Mont Bochor, avec un gypaèton au nid. Cette 6ème aire est toujours occupée par son locataire dénommé « Pralo » baptisé par le conseil municipal de Pralognan le 3 juillet dernier. Il pourrait bien être le dernier à s’envoler aux alentours de la mi-août.

La Vanoise est probablement le massif alpin qui connaît la plus grande densité de couples de gypaètes barbus en reproduction effective sur tout l’arc alpin. Une nursery de gypaète barbu à ciel ouvert !

Sur la Tarentaise, « Perceval » (baptisé par Enedis, notre partenaire de longue date, impliqué dans la réduction des risques de percussion sur câbles), le gypaèton de l’aire de Peisey-Nancroix, s’est envolé le 2 juillet, il nous réjouit toujours de sa présence dans ce secteur depuis son premier vol.

Dans les Gorges de la Daille sur la commune de Val d’Isère, notre poussin a pris son envol hier. Il n’a pas été baptisé mais porterait très bien le doux nom de Tanguy tant il a traîné au nid !

En poursuivant notre tour des aires, celle des Chapieux sur la commune de Bourg-Saint-Maurice a vu s’envoler un jeune à la date du 5 juillet. Depuis il n’a plus daigné montrer le bout de son bec ! Aucune hypothèse n’est privilégiée à son sujet. Dans ce contexte, la pose de balise satellitaire sur le volatile aurait permis d’éviter cette partie de cache-cache. Cette possibilité a d’ailleurs été tentée sur le gypaéton de Peisey-Nancroix malheureusement sans succès.

Sur les 6 aires, seule l’aire d’Andagne sur la commune de Bessans a subi un échec de reproduction. Sur l’autre aire de Maurienne dans les gorges du Doron sur la commune de Val Cenis - Termignon, Noisette (nom donné par l’école de Lanslebourg) s’est envolé le 26 juin. Il est revu régulièrement depuis cette date dans les environs.

D’ores et déjà il est certain que le cru 2018 relatif aux jeunes à l’envol, en Vanoise est exceptionnel. L'occasion de remercier tous les partenaires et tous les acteurs du territoire qui se sont engagés pour sa protection : au quotidien, en adaptant leurs pratiques (de survol notamment) ou en prenant des mesures actives (les domaines skiables et ENEDIS en particulier, qui équipent chaque année plus de câbles de balises anti-percussions). Les mesures sont efficaces, et ça se voit ! Merci à vous !

Que les cieux de Vanoise et d’ailleurs soient propices à la promo 2018 !