Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 09/12/2019
Faune
Comme chaque année à cette période, les gypaètes entament une nouvelle saison de reproduction.  Celle-ci a débuté il y a quelques semaines déjà par le rechargement d’une ou plusieurs aires. Cette espèce est particulièrement sensible aux dérangements. C’est pourquoi, comme chaque année, des zones de sensibilité majeure (ZSM) sont mises en place sur les sites de nidification.

En Vanoise, 7 couples reproducteurs ont été suivis sur la saison de reproduction 2018/2019. 12 ZSM sont cartographiées (voir pièces jointes), 6 en Tarentaise, 6 en Maurienne. Elles définissent ce qu'il est possible de faire ou non dans la zone, durant leur activation. D’une façon générale toutes les activités bruyantes sont à proscrire (comme le survol motorisé à moins de 1000 m sol et à moins de 2300m sol pour la ZSM Gorges de la Daille). Leur calendrier est basé sur le cycle de vie du gypaète.

Au 1er novembre toutes les ZSM connues sont activées pour laisser aux couples territoriaux le choix de leur site de nidification. Toutes les ZSM non occupées seront quant à elles désactivées au 1er mars. Au delà de cette date les ZSM occupées restent actives jusqu’au 31 aout pour les couples qui réussissent leur reproduction et conduisent un poussin à l’envol. Si un échec de reproduction venait à survenir après le 1er mars, la ZSM sera désactivée 15 jours après la constatation de cet échec

Par ailleurs si vous êtes particulièrement concernés (socio-professionnels, pratiquants de sports de montagne…) par ces ZSM et que vous souhaitez être informés de façon systématique, vous pouvez nous transmettre vos coordonnées : accueil@vanoise-parcnational.fr pour être ajouté aux lettres d’information automatisées.

Le gypaète vous remercie pour votre bienveillance et votre complicité !