Parc national de la Vanoise
-A +A
Share
Le 26/02/2018
Tourisme
Les chutes de neige particulièrement importantes cet hiver sur le massif de la Vanoise font assurément le bonheur des skieurs et amateurs d'autres sports d'hiver. Toutefois, cet enneigement exceptionnel a également quelques conséquences inatendues sur les refuges situés dans le Parc national... 
Le 13ème Bataillon de chasseurs alpins dégage les accès au refuge
Le 13ème Bataillon de chasseurs alpins en opération déneigement
Le refuge du Col du Palet pris dans la neige

 

Avec des cumuls de neige atteignant par endroit plusieurs mètres, bon nombre de bâtiments se sont retrouvés ensevelis sous un blanc manteau. Une situation délicate à gérer pour les gardiens de refuges prévoyant une ouverture pour le ski de printemps dès la fin février comme au Refuge du Col du Palet à Peisey-Nancroix....

 

Un bâtiment recouvert au 9/10ème et jusqu'à 6 mètres de neige !

À la mi-janvier, il ne restait de visible dans le paysage qu'un petit bout de la toiture du bâtiment. C'est dire si l'opération de déneigement du refuge et de ses équipements (panneaux solaires, accès, etc) s'avérait particulièrement complexe et délicate pour Nicolas et Marion Vernon, gardiens du refuge !

 

Un formidable élan de solidarité sur les réseaux sociaux...

Dans un post publié sur Facebook le 24 janvier, les gardiens du refuge lançaient un timide appel à d'éventuels bénévoles prêts à venir renforcer le réseau habituel de mains fortes constitué des amis et agents du Parc national de la Vanoise.

Avec plus de 62 000 vues et 525 partages de ce post, c'est un formidable élan de solidarité qui a vu le jour, des propositions d'aide arrivant des 4 coins de la France !

Plusieurs passionnés et professionnels de la montagne ont donné de leur temps et de leur énergie sur plusieurs journées pour prêter main forte à Nicolas et Marion.

 

Un appui de choc du 13ème Bataillon de chasseurs alpins

Une section du 13ème Bataillon de chasseurs alpins est venue déneiger ce dimanche 18 février les accès et panneaux solaires du refuge. Pendant plus de 3 heures, 3 femmes et 39 hommes sont ainsi venus renforcer les volontaires qui sur 3 jours ont fait sortir le refuge de la neige.

 

Pour Nicolas Vernon, cette entraide exceptionnelle autour du déneigement du refuge a constitué une aventure humaine particulièrement touchante. Dans le cœur du Parc national, où aucun engin mécanique n'aurait pû accéder pour sortir le refuge de la neige, cette aventure a démontré qu'au travers sa mission de protection un Parc national peut être le vecteur de beaux liens humains.

D'autres initiatives se mettent en place autour des refuges du Parc national de la Vanoise ouvrant dès le mois de mars. Ainsi, au refuge du Fond des Fours, c'est une équipe de salariés d'une enseigne de magasin de sport qui viendra très prochainement aider la gardienne, son équipe et les agents du Parc national le temps d'une journée. Le Parc national de la Vanoise tient à se joindre aux gardiens de refuges pour remercier l'ensemble des particuliers et professionnels qui se sont mobilisés pour proposer leur aide précieuse.